24 octobre à 19h30: Cirque GALAPIAT

Dans le cadre de la Biennale 2018/19 de Mons, Capitale culturelle et  dans le cadre du GLAZ CIRCUS, le théâtre du Manège accueille le cirque GALAPIAT qui proposera  2 spectacles originaux :

 

Boi :

C’est l’histoire d’un homme qui se lance des défis acrobatiques insensés au-dessus de billots de bois. Il pratique une acrobatie brute, sans fioriture. Il sue, il boit, il rote, il prend sa hache de bûcheron et il chante surtout ! Il fait face à l’alcool, à lui-même, à l’altérité. Il a soif de rencontres, tant et tellement qu’il finira par convier le public à partager un verre avec lui.

Marathon :

Wojdan danse, joue, jongle, gobe des flambys, construit, tombe, se relève, jette des couteaux, fait tenir un pot de peinture en équilibre. Il perd deux kilos en 1h20 en nous tenant par la main pour nous emmener avec lui à travers cet hymne à la vie mené tambour battant. Le plus difficile, c’est peut-être de lâcher cette main, tant on a envie de la serrer fort quand ça se termine.

 

Avec les artistes du Cirque GALAPIAT, repoussez les lois de la gravité, de la vitesse et de la technicité avec le dynamique cirque Galapiat. Ils ont sillonné les routes d’Europe de l’Est et d’Amérique du Sud, en passant par les villes bretonnes. Les caravanes et chapiteaux de ces circassiens hors du commun font une halte à Mons et vous proposent de découvrir trois de leurs spectacles.

 

Une sacrée identité à développer !

Galapiat [galapja] n. m. du vieux français : vaurien, vagabond

Une identité forte

Galapiat Cirque accompagne, soutient, fabrique et crée des spectacles, des événements et du lien.
Galapiat Cirque, c’est plusieurs itinéraires, de nouveaux spectacles et des projets sur des territoires de plus en plus variés, avec un ancrage de plus en plus fort en Côtes d’Armor.
Galapiat Cirque c’est une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) qui rassemble une cinquantaine d’associé-e-s artistes, techniciens, administratifs, amis, structures partenaires et collectivités.
Galapiat Cirque cherche à amener la culture ailleurs en réinventant toujours les moyens d’y aller, « aller là où le cirque ne va pas souvent« . Nous cherchons à fédérer autour d’un projet ou d’un spectacle les publics, les générations, les domaines d’activités…

Nous sommes convaincu-e-s que le cirque est un art populaire fédérateur, outil merveilleux de changement social, et de transformation individuelle.

 

POUR EN SAVOIR PLUS : monscapitaleculturelle.eu – surmars.be